Vin et terroir

Histoire
On trouve de la vigne sauvage en Valais depuis la nuit des temps. Si l'on sait que ses fruits étaient déjà récoltés bien avant les Gaulois, rien n'indique cependant que ces dernier en faisaient du vin. En fait, les vecteurs de la cultures de la vigne et du vin à grande échelle sont les Romains qui conquièrent le Valais quelques années avant le début de notre ère. C'est avec eux qu'arrivent des méthodes de culture inédites auxquelles sont associés bon nombre de changements gustatifs et alimentaires, don la consommation de vin.

Valais
Le Valais se distingue par une formidale palette de sols, d'expositions, de climats, en un mot, de terroirs. Il n'est donc pas étonnant qu'une multitude de cépages jouissent de conditions idéales à leur épanouissement.
Avec 5'200 ha de vignes, le Valais représente à lui seul le tiers du vignoble suisse. Deux des vins qui y sont produits, un blanc, le Fendant, et un rouge, la Dôle, sont les plus connus des consommateurs suisses et étrangers. Malgré une exportation encore faible, les vins valaisans remportent de nombreuses distinctions dans les concours européens.

Vignoble de Sion
Actuellement, 420 ha du vignoble de Sion font de la capitale la seconde commune viticole valaisanne. Le terroir sédunois offre une multitude de cépages différents qui ont la particularité d'être cultivés en terrasses soutenus par des murs en pierres sèches parfois plus que centenaires. La ville de Sion devrait prochainement compter quartre grands crus classés (le Fendant, l'Ermitage, la Dôle, la Syrah) et la Petite Arvine, vedette des encaveurs locaux.

 

 instagram +41 27 327 77 27
siontourisme.ch
facebook
photosPhotos videoVidéos   facebookFacebook   instragramInstagram webcamWebcam soleilMétéo contactContact mediasMédias

Office du Tourisme de Sion  +41 27 327 77 27